Collectif des Défenseurs de la Vraie Littérature

Publié le par Léthée



Le collectif est enfin créé. Son but : que la vraie littérature s'installe en tête de gondole. Marre des Déjà-best-sellers qui se vendent déjà très bien, que l'on place d'emblée en quantité bien en évidence, au détriment de jeunes auteurs qui ne seront jamais connus avec une telle politique : et pourtant ils le méritent !

Si vous aussi vous en avez assez de constater ces injustices, rejoignez le collectif.
Cet article est publié dans une communauté qui lui est dédiée. Elle possède un forum également, où vous pouvez vous inscrire.
Ainsi, l'adresse de votre blog paraîtra sur le site du Collectif situé ici.
Vous pouvez également vous inscrire au collectif, gratuitement (puisque c'est le maître mot du mouvement, qui est bénévole) par l'intermédiaire du formulaire de contact situé sur son site.
Vous êtes :
  • "Membre bienfaiteur" si vous acceptez de vous inscrire au mouvement, d'appraître sur son site, et d'indiquer sur le vôtre que vous en faites partie : c'est gratuit.
  • "Membre actif" si vous souhaitez recevoir un kit de mission pour promouvoir les auteurs que nous défendons (pour ce faire il suffit d'envoyer par formulaire de contact vos nom, prénom, adresse postale qui ne seront communiqués à personne) : c'est gratuit.
  • "Membre initiatif" si vous suggérez en plus des auteurs à lire, puis à défendre : c'est gratuit.
En quoi consistent les missions ?

Mettre des papillons publicitaires pour les vraies littératures dans les livres se situant en tête de gondole. Le but est clair : inciter le lecteur à acheter l'ouvrage plébiscité.
Cela ne nuit pas au livre-porteur, puisqu'il a déjà été acheté.
C'est pour le bien du lecteur.
C'est pour le bien de l'auteur.

Finalement, c'est pour le bien de la société des Lettres. :o)

Rejoignez-nous !

Publié dans Archives Littéraires

Commenter cet article

Lilly 07/02/2009 10:52

Je précise avant toute chose que je ne suis pas agressive, mais cette idée de "Comité pour la défense d'une vraie littérature" me choque. On peut trouver Marc Lévy, Guillaume Musso ou Amélie Nothomb très mauvais. Mais cela n'empêche pas le fait qu'ils écrivent des romans, et qu'aux dernières nouvelles, on classe cela en littérature. J'ai lu et apprécié des livres de ces trois auteurs personnellement. Je ne le fais plus pour les deux premiers, mais je ne snobe pas les lecteurs de best-sellers pour autant. Quand tu écris, on fait cela pour le bien du lecteur, je ne suis pas d'accord. Quand je lisais Marc Lévy, je savais pourquoi. Mettre une étiquette disant, "vous aimez le livre que vous lisez (un best-seller qui, selon la définition du collectif, ne peut même pas être rangé en littérature), donc vous aimerez tel livre (que le collectif a aimé)" me paraît mensonger. Vous proposez des livres qui sont totalement différents. Un lecteur peut avoir envie de ne pas se prendre la tête, et ne vouloir que des livres de plage. Quand quelqu'un me demande conseil sur le choix d'un livre, je me base sur ses attentes à lui. J'adore certains auteurs, mais je sais que les conseiller à n'importe qui n'aurait aucun sens. Autre problème, les auteurs que vous sélectionnez. Je trouve cela très bien de vouloir défendre les auteurs que l'on aime. Mais de quel droit jugez-vous que ce que vous aimez est supérieur aux best-sellers que vous fustigez ? Pour être honnête, il y a aussi des auteurs que je snobe. Mais je ne me permettrais pas d'aller dire aux gens qu'ils lisent de la m****. Mes avis n'engagent que moi.  Je ne nie pas le fait que de nombreux auteurs passent à la trappe sans même avoir eu la moindre chance de se faire connaître. L'argument commercial vous paraît scandaleux, il est pourtant inévitable. J'ai quelques libraires chez qui j'aime aller, mais je ne me sens pas du tout coupable d'acheter sur internet ou dans une grande chaîne de magasins. 5% de réduction, ou les occasions en très bon état de Gibert, ça arrange bien mon budget. Il y a des libraires passionnés, mais vous ne me ferez pas croire que le libraire ne doit pas de toute façon parvenir à payer ses charges. Et la Fnac, pour ne citer qu'elle, met quand même les coups de coeur de ses libraires à disposition du public. Bref, j'ai conscience que tout n'est pas rose, et je sais que vous avez de bonnes intentions ;o)), mais je trouve que le CDVL n'aborde pas les problèmes de façon appropriée.

Julien 20/01/2009 09:15

C'est noté pour le coup de pub.Je te prépare quelque chose sur mon blog pour cette fin de semaine (le week-end, c'est mieux...).Je vais voir si je vais y adhérer (il faut que je lise tout bien le règlement ;) )

Léthée 04/02/2009 14:12


Merci pour ton adhésion. Tu ne peux pas savoir à quel point ton soutien est important. Et je suis vraiment contente d'avoir fait ta connaissance !


Julien 19/01/2009 22:42

Arf ! C'est énorme ce collectif... Et puis ton aventure à la FNAC, bravo, quel courage ;)

Léthée 20/01/2009 08:55


Hélas ! C'est peut-être énorme... ou même peut-être génial comme on me l'a dit dernièrement, mais voilà : personne n'y adhère. Je ne comprends pas. J'aurais peut-être besoin d'un coup de pub deci
delà... Car pour le moment, je ne vois pas trop comment relayer l'info. Et c'est du sérieux en plus ! Bises !


Florinette 19/01/2009 19:11

Et bien c'est du sérieux !! Il est très sympa ce logo ! ;-)

Léthée 04/02/2009 14:10


Ah oui !!! C'est vraiment du sérieux, je te prie de me croire ! Pour preuve : je vais encore faire un commando ce soir.
Mais pour plus de détails sur les commandos, va ici : http://ameleia.over-blog.com