Lectures fin 2009

Publié le par Léthée

Voici une petite sélection des livres dont je dois vous parler avant la fin de l'année. Cette liste n'est pas exhaustive. Certaines lectures intégreront des dossiers, d'autres feront l'objet de petits articles. Tous ces ouvrages sont en tout cas hautement recommandables ! ;)

Le Cordon de Soie de Frédérique Deghelt.
D'où viens-tu ? Je scrute les traits de ton visage, un peu de lui, un peu de moi... Beaucoup de toi. Un toi réel, inconnu. Ton regard s'arrime au mien. Ils disent que tu ne vois rien. Je crois qu'ils se trompent. Dans le lent mouvement de mon corps qui te berce, je sais des secrets inaccessibles.

Dieu en personne, de Marc-Antoine Mathieu
Plongez dans l'univers contrarié de Marc-Antoine Mathieu. On lui connaissait une tendance Kafkaïenne, mais lorsqu'il fait de Dieu son personnage principal, cela dépasse l'imagination... et l'entendement ! A savourer !

Le Pur et l'Impur, de Colette
Colette a 59 ans lorsqu'elle publie, en 1932, Ces plaisirs dont le titre deviendra, en 1941, Le pur et l'impur. Elle atteint alors la perfection de sa sensibilité et de son style, si intense dans ce libre recueil de souvenirs attachés à quelques figures de femmes ou d'hommes "monstrueux". Souvenirs moraux pourrait-on- dire, puisque Colette y traque les instants de beauté ou de grâce qui font croire en une certaine pureté de la vie. Souvenirs de "spectateur" ou de "témoin translucide"; elle y écoute et nous fait entendre la musique d'une voix, d'un regard, d'une présence. Entre deux parfums, on y discernera l'odeur subtile de l'amour et de la jalousie. Colette exerce ici, sur trente années de sa vie parisienne, la clairvoyance secrète qu'elle partage avec les chats qui l'accompagnent. Voici un livre qui commence par les vibrations intimes des corps, par ces désirs et ces plaisirs qui ne suffisent jamais, et qui finit par l'aveu d'une "soif optique de pureté". Colette espérait que l'on s'apercevrait un jour que c'est là son meilleur livre.

Avant le matin, de Jacques Chessex
Peut-il y avoir un plus grand péché qu'aimer d'amour charnel une sainte ? " Je raconte la vérité sur une vie sainte. Je le fais sans obligation ni prudence, dans le souci de rendre justice à une femme de Dieu. " Le narrateur croise le chemin
d'Aloysia Pia Canisia Piller, dite Canisia, à Fribourg. Il la suit dans la cité médiévale et catholique où il surprend les secrètes amours de l'abbesse avec les rebuts de l'humanité. Pour élever les hommes vers Dieu, elle se donne, et plus elle est souillée, mieux elle est sanctifiée. Il contemple en égaré le double visage de la déchéance et de l'élévation. Prose entre sépulcre et ciel, prose en couronne d'épines, ce roman d'un christianisme tout à la fois pacifié et exaspéré confirme que Jacques Chessex est l'un de nos plus grands écrivains.

Efina, de Noëlle Revaz
Peut-il y avoir un plus grand péché qu'aimer d'amour charnel une sainte ? " Je raconte la vérité sur une vie sainte. Je le fais sans obligation ni prudence, dans le souci de rendre justice à une femme de Dieu. " Le narrateur croise le chemind'Aloysia Pia Canisia Piller, dite Canisia, à Fribourg. Il la suit dans la cité médiévale et catholique où il surprend les secrètes amours de l'abbesse avec les rebuts de l'humanité. Pour élever les hommes vers Dieu, elle se donne, et plus elle est souillée, mieux elle est sanctifiée. Il contemple en égaré le double visage de la déchéance et de l'élévation. Prose entre sépulcre et ciel, prose en

couronne d'épines, ce roman d'un christianisme tout à la fois pacifié et exaspéré confirme que Jacques Chessex est l'un de nos plus grands écrivains.

Mademoiselle Bonsoir, suivi de La Reine des garces, de Boris Vian
La vie s'égrène mollement dans la rédaction du magazine Coeur Maître, jusqu'au jour où le responsable du courrier du coeur lance une idée géniale : trouver une demoiselle capable d'aller endormir les célibataires... La belle est trouvée, et très vite toute l'équipe tombe sous son charme ainsi que tous ceux qu'elle approche, dont un tueur en série insomniaque... Ballets, choeurs, chorégraphies de clochards, danse des robots... Mademoiselle Bonsoir est une comédie à la fois tendre et virevoltante, digne de Broadway ! Overlord Mauser mène une vie de star jusqu'au mariage de sa fille qui, pour une raison fort cocasse et inattendue, décide de se venger de son père en devenant... la Reine des garces ! Qu'elles soient " Reine de coeur " ou " Dame de pique ", les héroïnes de ces deux comédies musicales inédites font revivre le génie fantaisiste, satirique et visionnaire de Boris Vian.

Publié dans Archives Littéraires

Commenter cet article

Naïk 02/12/2009 11:20


Voilà de bonnes idées de lecture, merci Léthée... et je suis contente de voir ce blog rester ouvert ;-) Bonne journée !


Léthée 29/11/2009 15:31


Il ne saurait tarder ! ;)


Restling 28/11/2009 22:56


Je n'avais pas entendu parler de Le Cordon de Soie mais le synopsis et la couverture m'intriguent beaucoup. Je vais guetter ton billet.