Dans la main du Diable, de Anne-Marie Garat annonce spéciale

Publié le par lethee

Voilà un roman qui m'est bien agréable, en ces heures langoureuses de détente au bord de la mer, sur un petit pliant à grand peine amené jusque sur le sable de cette belle plage d'Espagne.

Puisque j'en arrive bientôt à la grosse moitié, je ne peux m'empêcher déjà de le conseiller, ne serait-ce que pour cette belle écriture de Madame Garat, qui sait séduire son lecteur tout aussi bien qu'un grand classique. Voici la présentation de l'éditeur, avant tout : 

Automne 1913. A Paris et ailleurs - de Budapest à la Birmanie en passant par Venise -, une jeune femme intrépide, Gabrielle Demachy, mène une périlleuse enquête d'amour, munie, pour tout indice, d'un sulfureux cahier hongrois recelant tous les poisons - des secrets de cœur au secret-défense. Habité par les passions, les complots, le crime, l'espionnage, et par toutes les aventures qu'en ce début du XXe siècle vivent simultanément la science, le cinéma ou l'industrie, Dans la main du diable est une ample et voluptueuse fresque qui inscrit les destinées sentimentales de ses personnages dans l'histoire d'une société dont la modernité est en train de bouleverser les repères. En 1913, Gabrielle Demachy s'avance, lumineuse et ardente, dans les rues de Paris, sur les chemins du Mesnil ; entre l'envol et la chute, entre eaux et sables, la voici qui s'engage dans le roman de sa vie...  

Voilà. Si j'ai pu par quelque magie, et sans rien vous en dire de plus, vous inciter à le dévorer à votre tour, alors j'en suis ravie. J'en dirai davantage à mon retour, ou peut-être d'ici la fin de la semaine, ou bien dans le prochain Magazine des Livres... (12). A voir. Et à bientôt.  

Publié dans Archives Littéraires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article