L'espèce Fabulatrice, annonce spéciale

Publié le par lethee

Je n'ai toujours pas fini L'art de la joie, que j'ai encore interrompu pour lire autre chose. Cette fois, il s'agit de L'espèce fabulatrice de Nancy Huston, offert ce week-end par deux amies. Voici le quatrième de couverture, comme un avant goût de ce que je viendrai dire lorsque je l'aurai terminé, d'ici peu :
-Ils disent, par exemple : Apollon. Ou : la Grande Tenue. Ou : Râ, le dieu Soleil. Ou : Notre Seigneur, dans Son infinie miséricorde. Ils disent toutes sortes de choses, racontent toutes sortes d'histoires, inventent toutes sortes de chimères. C'est ainsi que nous, humains, voyons le monde : en l'interprétant, c'est-à-dire en l'inventant, car nous sommes fragiles, nettement plus fragiles que les autres grands primates. Notre imagination supplée à notre fragilité. Sans elle - sans l'imagination qui confère au réel un Sens qu'il ne possède pas en lui-même - nous aurions déjà disparu, comme ont disparu les dinosaures. N.H.-
Pour L'art de la joie, nous verrons donc plus tard !

Publié dans Archives Littéraires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article